Stanley Brinks

Stanley Brinks n’en a rien a cirer du dernier MGMT, n’en a rien a cirer du prochain LCD, n’en a rien a cirer de chatroulette, n’en a rien a cirer de ce blog. Il ne connait même pas Lady Gaga et, pendant qu’une moitié de l’humanité réfléchit à son futur statut Facebook tandis que l’autre s’apprête à le commenter, lui enregistre dans son coin (Berlin) des albums d’une classe folle. Celui-ci n’a pas de nom, a été enregistré avec The Wave Pictures et sonne déjà comme un disque intemporel. Entre On the Beach de Neil Young et John Wesley Harding de Dylan, il y avait une place à prendre, Stanley Brinks vient de la ravire.
No MP3 this time my friends. Achetez ce disque, il n’a pas de prix.

Tags:

  1. Una foto en el link de Krikor: Stanley bebiendo una caña en el "tres tombs" Sant Antoni Barcelona…misterioso Stanley
    Descubre quien es :
    http://www.byrecords.com/fr/artists/stanley-brinks

    Reply

  2. stanley brinks aka andre herman dune
    ++

    Reply

  3. Est-il besoin de préciser que derrière ce pseudonyme se cache……..

    Le lien de Golightly juste au-dessus lève le voile, et permet de se procurer cet album (et les précédents) sur du vrai vinyle.

    Reply

  4. Tu devrais faire un lien direct vers un shop où acheter le disque . m^me si évidemment, ce n'est pas compliqué à trouver .

    Reply

Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>