BE THERE OR BE SQUARE

get your presale ticket here
here are two mindblowing productions by maurice fulton :
syclops mom, the video broke
mu let’s get sick

  1. Pourquoi diable le Social Club ?

    – programmation à moitié pourrie
    – entrée payante + prix de nazis
    – personnel insupportable
    – clientèle atroce

    Reply

  2. parce que :
    – vraie programmation, désolé
    – entrée payante = budget pour faire venir des guests étrangers, clientèle qui paie et ne vient donc pas par hasard
    – personnel pas plus insupportable qu’ailleurs, loin de là
    – clientèle pas plus atroce qu’a point fmr, aux voûtes ou dans une soirée nova ou au baron. quel club peut se prévaloir d’une clientèle fantastique ? on est toujours la clientèle atroce de quelqu’un. et puis je préfère le terme “public” au terme “clientèle”…

    Reply

  3. Hey Anonymous !

    Viens faire un tour dans une ville moyenne de province juste pour voir comment ca se passe… Tu te rendra vite compte que t’es un parisien blasé. Point.

    Reply

  4. Le problème est juste qu’il n’y a pas de clubs à Paris, ou quasimment pas.
    Par ailleurs, la remarque plus haut sous-entend qu’une soirée en club ne doit pas etre payante. C’est une vieille tradition Française que de ne pas payer son entrer en club, c’est assez unique. En Angleterre les gens s’arrachent un bras pour sortir le week end. Et les prix sont incomparablement plus chers.

    Reply

  5. Oui mais bon, passer du Paris-Paris, sympa et gratos, à un club moins chaleureux à 13 euros l’entrée, on a le droit d’être grognon, pas vrai?
    Quant à la remarque de Cosmo, que je voudrais féliciter au passage pour son label de bonne tenue, je ne la comprends pas dans la mesure où ses soirées à lui sont pour le coup gratuites et dans un cadre nettement plus chaleureux..

    Reply

  6. disons que c’est pas parce que nous avons une residence payante au social qu’on ne refera pas des soirées free ailleurs (chez régine en octobre notamment), le truc c’est qu’à un moment si tu veux faire venir des guests étrangers un peu classe, l’économie d’une soirée gratuite ne suffit pas. également, la culture de la gratuité me fait chier. l’atttitude du clubber parisien qui consomme avec dédain de la culture (ou de l’entertainment mais c est un autre débat) sans jamais payer ni s’impliquer aussi…

    Reply

  7. Et les mecs c’est Maurice Fulton ! Qui fait venir ce mec à Paris ?

    Reply

  8. Mais ouais putain !! Maurice Fulton nom de dieu !!!

    Reply

  9. Interesting to know.

    Reply

Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *