Céline

“Ce matin je me suis reveillée et j’étais fan de Céline Dion”? Pas encore les amis (mais ça ne saurait tarder). Juste l’occasion de vous recommander la lecture de ce bouquin génial: Let’s Talk About Love, A Journey to the End of Taste par Carl Wilson

“Metal is all darkness and rebellion and Céline all candelight and communion, but note how hypermasculinity and hyperfeminity in this way can meet, like plutocratic capitalism and command-economy communism. When people joke that Céline is like a drag queen, perhaps it’s this aspect of her music, not just her pointed features, that prompts it.”

more: http://thisiswhatwetalkabout.blogspot.com/

  1. Hello Karine fan de Céline,
    ici Louise-Henriette. Tu sais que je suis abonnée à “Glamour” ? J’ai beaucoup aimé y lire ta sélection : entendre parler du “Moonshake” de Can dans ces pages était juste totalement foldingo. A bientôt près de la fontaine Saint-Michel, je m’y allonge à l’instant pour trois jours sur mon tapis de bain histoire de bronzer très fort.

    Reply

  2. Attends de lire celle que j’ai concocté pour “Femme Actuelle”: Psychic TV, NIN, Sun o)))…

    Reply

  3. Cette phrase est vraiment géniale : “but note how hypermasculinity and hyperfeminity in this way can meet, like plutocratic capitalism and command-economy communism”

    Reply

  4. ah! coincidence! a friend and i are also in the middle of reading “let’s talk about love”! i actually just got up between chapters to see what was up at alainfinkielkrautrock …

    Reply

  5. elle est gentille céline, et elle a des jolies ongles, il faut arrêter d’être méchant avec les gens qui font des efforts pour faire quelque chose dans la vie et gagner des millions de dollars en écrivant des chansons d’amour qui font pleurer les yeux, alors que l’on mange un délicieux mcchicken aux oignons frits. Merci La vie, et merci l’amour.

    Reply

Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *