Né Mauvais

La première fois que j’ai entendu la voix de JB, c’était sur mon répondeur : un rockeur de banlieue éructait en exigeant une explication franche. J’avais écrit un papier dans un torchon où je disais le plus grand mal d’une de ses compilations. C’était pas malin : je m’imaginais déjà traîné sur le périph’ derrière une grosse cylindrée ou attaqué au cran d’arrêt dans un terrain vague par un loubard surgi d’une BD de Margerin. Au troisième appel, j’ai quand même fini par décrocher. Après une heure de discussion, l’affaire était réglée : loin d’être un bourrin, Jean-Baptiste s’avérait un passionné défendant bec et ongles une certaine esthétique du rock : celle, pure et dure, des origines. Quelques années ont passé, et Jean-Baptiste Guillot est toujours là. Il roule en Triumph et dirige l’un des meilleurs labels de rock au monde, Born Bad, sur lequel il a signé des groupes qui tuent – Frustration, Magnetix, Cheveu, Yussuf Jerusalem… – tout en continuant à sortir de temps en temps des ­compiles de merde (là, je déconne).

Read the rest at Vice Magazine: UN CYNISME AMBIANT ET DES COLLÈGUES DE TRAVAIL INSUPPORTABLES – JB Wizz de Born Bad vomit la musique d’aujourd’hui – Vice Magazine

  1. Coupe de cheveux, courtesy of Gina Picard, vraiment la classe…

    Reply

Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *