Non Ending Summer, Never Ending Love

Irresistible 1976’s candy candy song by a Westcoast unsung hero (now in exile in Japan). Harvey uses to ending his sets with this one all the year…

Ned Doheny – Get it up for love

  1. Aie aie, track de folie. Big up Pornochio

    Reply

  2. Ah Marco… Dès que c'est sensuel, t'es au rendez-vous….

    Reply

  3. Harvey existe-t'il vraiment?

    Reply

  4. Tu veux parler du pochtron céleste?

    Reply

  5. Certains se rappellent peut-être de l'une de ses grandes performances à une soirée Respect à Paris au cours de laquelle, ivre-mort, il s'était pris les pieds dans les câbles de la sono qui s'était elle-même effondrée sur les platines,tout ceci, 10 minutes après le début de son set. On attend son retour en Europe avec impatience…

    Reply

  6. Haha, : )

    Reply

  7. pas mal mais ça ne vaut pas un bon vieux georgy porgy de toto! 😉

    Reply

Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *