To live and let die…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si l’agonie de la pop culture était le grand sujet de notre époque? C’est en tout cas l’une des pistes esquissée dans le premier numéro d’Audimat qui dissèque avec discernement le cadavre. Cet anti Mojo est disponible ici: http://www.les-siestes-electroniques.com/Revue

Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *